Décideur financier, votre voix compte!


Qu’est-ce qu’un Terminal de Paiement Virtuel (TPV) ?

Avez-vous déjà entendu parler de terminal de paiement virtuel, terminal de paiement en ligne, terminal de paiement via smartphone ? Pour comprendre ce qui se cache derrière ces termes, commençons par définir exactement ce qu’est un terminal de paiement virtuel.

Un terminal de paiement virtuel est un programme offrant la possibilité de réaliser un paiement depuis un site web via une plateforme de paiement en ligne. Avec l’avancée des nouvelles technologies et plus précisément d’internet, les moyens de consommer ont évolué. Beaucoup d’achats se réalisent désormais en ligne et le terminal de paiement virtuel répond parfaitement à ces besoins.

Avec une simple carte bancaire et sans contact physique avec un appareil, le paiement virtuel s’effectue grâce aux données de la carte grâce à un terminal de paiement en ligne. Pour les commerçants, notamment ceux de l’e-commerce, c’est une aubaine puisque les clients peuvent réaliser leurs achats de chez eux, directement en ligne via un TPE virtuel. En utilisant les fonctions des transactions financières bancaires, les paiements par l’intermédiaire d’un terminal de paiement virtuel sont sécurisés, rapides et très simples.

Comment fonctionne le Terminal de Paiement Virtuel ?

Pour qu’un terminal de paiement virtuel fonctionne, il doit être relié à une plateforme de paiement en ligne. De nombreux prestataires offrent ce service avec plus ou moins de qualité. Le TPE virtuel gratuit utilise principalement un système de cryptage nommé SSL (Secure Socket Layers) qui permet de protéger les données privées des utilisateurs, notamment leurs informations bancaires et personnelles.

Lorsqu’un internaute réalise une transaction sur un site web avec un terminal de paiement virtuel, le serveur de paiement envoie une requête afin de confirmer la validité de la carte bancaire utilisée avant de valider la commande. Ces informations sont ainsi transmises à la banque émettrice de la carte afin de certifier la solvabilité du payeur autorisant l’encaissement carte bancaire sans TPE. Cela protège aussi contre les fraudes puisque dans la plupart des achats un code de confirmation ou autre information sont requis pour approuver le paiement en ligne par le biais d’un terminal de paiement virtuel. Pour le commerçant, c’est rassurant car une transaction n’est acceptée seulement si elle est possible financièrement et effectuée sans fraude.

Avec le terminal de paiement virtuel, la confidentialité est également de mise puisque les coordonnées de la carte bancaire sont gardées secrètes à tel point que le commerçant lui-même ne pourra accéder à ces informations. Ces données cryptées enregistrent les données d’une carte bancaire sur un site web de façon protégée et confidentielle pour effectuer de futurs achats. Plus besoin de saisir ces coordonnées, elles sont enregistrées et prêtes à être utilisées par le TPE virtuel. Tout cela en toute sécurité et ce, quelle que soit la domiciliation du site web ou de l’acheteur en question.

Mais pour qu’un Terminal de paiement virtuel fonctionne, il est essentiel de posséder un contrat de Vente A Distance (VAD), sésame garantissant la mise en service d’un terminal.

Le contrat de Vente à Distance (VAD)

Le contrat VAD ou contrat de vente à distance est un contrat liant une banque au commerçant désirant effectuer de la vente en ligne. Grâce à ce contrat, le commerçant peut ainsi proposer le paiement par carte (Visa, MasterCard, American Express…) sur son site internet via un terminal de paiement virtuel. Avec le contrat VAD, le client peut donc être débiter sans qu’il n’ait à insérer le code confidentiel de sa carte bancaire, les coordonnées de cette dernière suffisent.

Véritable gage de crédibilité, le contrat VAD à cependant un coût. Les frais d’ouverture du service sont en moyenne entre 100 et 300 euros et l’abonnement mensuel (hors commissions) varient de 10 à 30 euros. A noter qu’il existe d’autres alternatives sans contrat VAD comme les plateformes de paiement en ligne qui sont par ailleurs moins coûteuses et vous permettent tout de même d’employer un terminal de paiement virtuel. Cependant, il est fortement conseillé de le posséder.

Pour en faire la demande, c’est assez simple. Il s’agira de remplir un formulaire délivrée par l’organisme bancaire de votre choix en apportant des informations sur votre activité commerciale. Un numéro de VAD vous sera alors attribué et vous pourrez ainsi proposer le TPE virtuel comme moyen de paiement.

L’obtention d’un contrat VAD pour TPE virtuel n’est malheureusement pas si simple. En effet, les banques sont souvent réticentes à accorder un contrat de vente à distance sans garanties financières sur votre projet. Il vous faudra avoir les reins solides et un projet qui tient la route. Préparez un dossier voire un business plan et apportez des garanties. Elles veulent surtout investir sur un commerçant qui générant du bénéfice car les banques se rémunèrent à la commission.

Le contrat VAD offre une véritable garantie pour l’acheteur puisqu’il sait qu’une banque sécurise la transaction. Le contrat vente à distance est certes compliqué à obtenir mais son existence crédibilise votre entreprise. Les sites d’e-commerce présentant le logo et le moyen de paiement bancaire génèrent plus de confiance chez les consommateurs.

Une fois votre contrat VAD obtenu, il ne reste plus qu’à installer et configurer votre terminal de paiement virtuel.

Comment mettre en place un Terminal de Paiement Virtuel ?

La mise en place d’un terminal de paiement virtuel n’est pas si simple. Des normes techniques rigoureuses existent. Cependant, il existe des solutions adéquates et adaptées aux budgets et besoins de tout commerçant.

Le commerçant peut tout d’abord se tourner vers les banques qui proposent pour la plupart un système de terminal de paiement virtuel. Il faut des garanties pour obtenir ce module mais l’appui d’un dispositif mis en place par une banque est source de sécurité. Des banques comme CIC et Crédit Mutuel (CM-CIC Paiement), Crédit Agricole (e-transactions) ou encore Caisse d’Epargne (SP Plus) pour ne citer qu’elles proposent le terminal de paiement virtuel. Toutes exigent un contrat vente à distance qu’il est parfois difficile d’obtenir.

Heureusement, il existe aussi des solutions sans contrat VAD. Paypal, connu de tous permet depuis des années déjà les transactions via un terminal de paiement en ligne. Mais on retrouve sur ce marché de nombreuses autres alternatives comme Monetico Paiement, PayPlug ou LemonWay. Elles ont l’avantage d’être simple à déployer et sont bien moins onéreuses. Il suffit de souscrire un contrat et le tour est joué.

Enfin, on note aujourd’hui l’arrivée de nouveaux terminaux de paiement virtuels s’utilisant avec un simple smartphone. Des entreprises se sont même spécialisées dans ce domaine. Un téléphone mobile peut ainsi devenir un véritable terminal de paiement smartphone et donc un terminal de paiement mobile. Tout se fait de manière virtuelle et instantanée. Le paiement par carte bleue se fait donc par un terminal de paiement smartphone.


Avis sur les solutions de terminal de Paiement Virtuel:


Questions / réponses