Décideur financier, votre voix compte!


Qu’est-ce qu’un logiciel de gestion de trésorerie ?

Commençons par décrire ce qu’est la gestion de trésorerie. Dans une entreprise ou une association, gérer la trésorerie consiste à :

  1. Prévoir les flux de trésorerie, entrants (encaissements) et sortants (décaissements) à court et long termes, principalement dans l’objectif d’anticiper les besoins en trésorerie ;
  2. Contrôler et gérer les flux de trésorerie au quotidien, notamment en honorant les engagements financiers (paiements) au quotidien ; ou en optimisant les flux entre comptes bancaires internes en place des opérations d’équilibrage ou consolidation des comptes ;
  3. Placer les excédents de trésorerie, ou se financer pour assurer la solvabilité, et arbitrer entre les différents produits financiers ;
  4. Prévenir les risques financiers tels que le risque de solvabilité, les risques de marché (change, taux d’intérêt, matières premières), risque de fraude, et bien d’autres pesant sur l’entreprise ;
  5. Gérer la relation avec les différents partenaires bancaires.

Un logiciel de gestion de trésorerie (TMS : Treasury Management System – en anglais), est un logiciel qui permet de répondre à un ou plusieurs besoins du trésorier.

Qui peut les utiliser ?

Milieu des années 80, les logiciels dédiés sont apparus, initialement adressés aux ETI et grands groupes. Depuis les années 2000, la technologie (notamment SaaS) a permis l’éclosion du nombre et de la performance des logiciels, permettant aujourd’hui d’adresser tous les segments d’entreprises de la TPE / PME aux grands groupes.

Quels sont les différents types de logiciels de trésorerie ?

Différents regroupements de fournisseurs sont opérables :

  1. Par fonctionnalités métier :
    • Gérer le cash et les liquidités : les prévisions de trésorerie, le rapprochement bancaire, l’analyse, les opérations d’équilibrage, de placement et de financement, la centralisation de trésorerie (cashpooling) ;
    • Gérer les risques financiers : risques de marché (dérivés, EMIR, etc.), risque de liquidité, risque de contrepartie, embargo et terrorisme, risque de fraude, etc.
    • Gérer les flux bancaires : plateforme bancaire, avec fonctionnalités multi-banques, multi-flux, communication bancaire (SWIFT, etc.), circuit de validation, centralisation des paiements (POBO) ;
    • Gérer les pouvoirs bancaires : de la déclaration des pouvoirs à la transmission bancaire dématérialisée (eBAM)
  2. Généralistes vs spécialistes
    • Les généralistes : ils peuvent couvrir plusieurs voir tous les besoins de l’entreprise.
      Nb : un bonheur de tout gérer au même endroit, mais les montées de version sont plus lourdes. Un souhait de changement, et tout est à changer !
    • Les spécialistes : ils couvrent un besoin particulier de l’entreprise. Les spécialisations actuellement en vogue sont relatives au risque de change, à la fraude fournisseur, à la planification de trésorerie, aux frais bancaires, et aux pouvoirs bancaires.
      Nb : intéressant car un spécialiste est généralement meilleur qu’un généraliste, mais attention au cumul des solutions (ex : interfaces entre elles, expérience utilisateurs hétérogène, plusieurs fournisseurs).
  3. SaaS vs hébergé
    • SaaS (Software As A Service, Logiciel en tant que service) : le logiciel et son infrastructure sont gérés par et chez l’éditeur. Le client y accède par internet, où qu’il soit, et paie un abonnement à la consommation ;
    • Hébergé : ces solutions sont moins d’actualité car particulièrement contraignantes (ex : équipe informatique interne ou sous-traitée nécessaire, risque chez le client, coût des licences).

Comment choisir un logiciel de gestion de trésorerie ?

  1. Votre besoin : que souhaitez-vous faire avec ? besoin actuels et futurs ;
  2. L’ergonomie : interface utilisateur, facilité d’utilisation, facilité d’administration, au final degré d’autonomie ;
  3. La relation client : pendant l’implémentation, au quotidien avec votre chargé de compte et surtout le service client ;
  4. Le coût : lors de l’implémentation et à l’utilisation ;
  5. Les avis des autres clients : appuyez-vous sur les retours d’expérience de vos confrères pour affiner votre recherche !

Avantages / inconvénients

Avantages
Visibilité et aide à la décision
Améliorez la visibilité sur votre cash en temps réel et prenez de meilleures décisions grâce aux fonctionnalités dédiées .
Gestion de tous les évènements
Du front au back office tous les événements économiques et comptables sont accessible en temps réel.
Réduction des risques opérationnels
Moins d'erreurs de calculs, des sauvegardes de données et une meilleure sécurité.
Limites
Implémentation parfois complexe
Suivant la taille de votre organisation ou de vos spécificités, le temps d'implémentation n'est pas le même. De la définition des besoins en passant par la configuration de l'outil et jusqu'à la formation des utilisateurs, le temps et les ressources à y consacrer ne sons pas à négliger.
Bien estimer le ROI
Pour les grandes structures le coût d’utilisation peut s’avérer conséquent à terme et il convient d'en estimer la pertinence en mesurant le retour sur investissement de l’outil.

Avis sur les solutions de logiciel de trésorerie:


Questions / réponses