Décideur financier, votre voix compte!


Un crédit pro ou un prêt professionnel ?

Le crédit bancaire consiste à mettre des fonds à la disposition d’une entreprise ou d’une association, en contrepartie desquels la banque perçoit une rémunération sous la forme d’intérêts. Les intérêts ainsi que les remboursements sont versés, selon des périodicités qui sont stipulés dans la convention de financement.

Les besoins de financement des entreprises sont multiples : acquisition d’un nouvel équipement, développement de la structure, croissance interne / externe, mobilisation d’actifs, financement du besoin en fonds de roulement (BFR) liée à un accroissement de l’activité ou à un décalage du cycle d’exploitation.

Pour accompagner leur développement, la plupart des entreprises ont besoin de trouver des solutions financières adaptées.
Aujourd’hui avoir recours au financement pour les entreprises françaises est quelque chose de normalisé. Lorsqu’un entrepreneur a recours au crédit bancaire, il conserve le pouvoir de décision au sein de son entreprise.

Quelques chiffres sur le marché du crédit aux professionnels en France *

  • 897 milliards d’euros de crédits aux entreprises (septembre 2016)
  • + 3,2% de crédits aux TPE et PME sur 12 mois (septembre 2016)

* (Source: Banque de France)

Au niveau du bilan, des besoins et des impacts différents

Le financement du bas de bilan

Le financement du bas de bilan est destiné à réduire le BFR, c’est-à-dire l’impact en trésorerie lié au décalage entre encaissements et décaissements.

On parle alors principalement de financement à court terme (Découvert, Crédit de trésorerie / campagne, DAILLY ou AFFACTURAGE.

Le financement de haut de bilan

Le Financement de haut de bilan permet d’équilibrer la structure financière de l’entreprise. Cela concerne essentiellement les investissements à moyen et long termes (les capitaux longs) afin de favoriser l’investissement en matériel (immobilisations corporelles) ou immatérielles (développement) ou financières (achat de parts sociales).

L’entreprise aura recours à du financement interne (via ses fonds propres) ou financement externe (secteur bancaire ou autre…).

Comment fonctionne une opération de financement?

Pour solliciter un financement, il existe aujourd’hui de multiples sources ou modes de financement :

  1. Banques de réseau
  2. Organismes publics en lien avec les banques (BPI / BEI)
  3. Financement participatif (Crowlending)

Dans le cadre du financement d’un investissement (machine-outil, flotte de véhicule, nouveau point de vente, aménagements, etc…), l’analyse du banquier se portera toujours sur le prévisionnel d’activité retraçant les gains de productivité, de parts de marché ou les économies générées par ce nouvel investissement.

La réalisation d’un prévisionnel d’activité est donc le point clé de la demande d’investissement. Il vient mettre en exergue le bien-fondé de l’investissement.
Il faut donc constituer un dossier de prêt qui comporte un business plan avec les informations précises sur votre entreprise (des points de vue économique, managériales, financières et prospectives), l’objet de la demande prêt, les modalités de remboursement que vous proposez et les éventuelles garanties de que vous souhaitez présenter.

Dans le cadre d’un financement court terme (bas de bilan), c’est un prévisionnel de trésorerie qui devra mettre en avant la situation de trésorerie de l’entreprise mois après mois (i.e. différentiel entre les entrées et les sorties).

Quels sont les différents types d’opérations de financement

Aujourd’hui les opérations de financement peuvent se classifier de la façon suivante:

  • Financer mon entreprise sur le court terme (Max 12 mois) :

    Les opérations de court terme sont souvent dédiées a un besoin de financement ponctuel, comme par exemple un besoin de financement de trésorerie pour faire face à des décalages de paiements.

    • Découvert en compte :

      Le Découvert est un simple crédit de trésorerie mis à la disposition d’un client.

    • Escompte de LCR :

      La Lettre de change ou LCR est un titre de créance par lequel une personne que nous appellerons le tireur demande à une autre personne, le tiré, de payer à un bénéficiaire à une date prévu au contrat. Le bénéficiaire qui peut être le tireur ou une tierce personne.

    • Crédit de trésorerie / campagne :

      Le Crédit de trésorerie est une opération (un crédit à court terme) qui permet de combler un besoin urgent de trésorerie.

    • Loi DAILLY :

      Opération qui permet à un créancier de céder des créances à sa banque et ce en échange d’un crédit court terme. La banque avance le montant de la créance à l’entreprise comme dans le cas de l’affacturage.

    • Factoring :

      Terme Anglais pour “Affacturer”

    • Credoc, MCNE, Lettre de change (international) :

      Le Crédit Documentaire permet de diminuer les risques et de s’assurer du bon paiement d’un contrat commercial entre importateurs et exportateurs, les banques de chaque parties conditionnant leurs clients.

    • Cautions bancaires :

      Principe par lequel une personne juridique se porte garant auprès d’un organisme de cautionnement.

  • Financer mon entreprise sur le moyen terme :

    Les opérations de moyens termes concernent en général des biens amortissables (excepté les fonds de commerce) permettant de créer de la valeur ajoutée à l’outil de production.

    • Le financement locatif, alternative au crédit amortissable : Crédit-bail

      Le Crédit-bail aussi connu sous le nom de Leasing est un contrat de location. Ce contrat peut être passée entre une banque et une entreprise. Il est fréquent d’ajouter à ce type de contrat une option de vente au terme du contrat.

    • Les prêts obligataires :

      Le prêt obligataire est l’un des instrument de financement que peut utiliser une entreprise pour financer son activité. L’entreprise émet alors des obligations qui sont vendu aux parties intéressées.

    • Le crédit vendeur :

      Le crédit vendeur est de manière simple un prêt accordé entre l’acheteur et le vendeur d’un bien.

  • Financer mon entreprise sur le long terme :

    Les opérations de long terme concernent essentiellement des biens à forte valeur comme par exemples les biens immobiliers.

En complément, n’hésitez pas à consulter l’article de Wikipédia sur les Types de crédits bancaires.


Quels sont les avantages & les limites du crédit pour mon entreprise?

Avantages
Soulage la trésorerie
L'emprunt permet à l’entreprise de palier à un manque immédiat de trésorerie et de faire face aux délais de règlement imposés par les clients.


Limites
Coût élevé
Le principal inconvénient du crédit pour l'entreprise réside dans le coût élevé engendré par l'ensemble des opérations. Ainsi un établissement de crédit ne prêtera pas d’argent sans exiger une certaine rémunération qui sera déterminée préalablement sur le contrat.

Avis sur les solutions de financement & crédit pro:

Les Entrepreteurs avis Financement & crédit pro
Lendopolis avis Financement & crédit pro
Look&Fin avis Financement & crédit pro
BPI France avis Financement & crédit pro
Lendix avis Financement & crédit pro
Crédit Agricole avis Financement & crédit pro
Unilend avis Financement & crédit pro
HSBC avis Financement & crédit pro
Crédit Mutuel avis Financement & crédit pro
Investbook avis Financement & crédit pro
CIC avis Financement & crédit pro
BNP Paribas avis Financement & crédit pro
Société Marseillaise de Crédit avis Financement & crédit pro
LCL avis Financement & crédit pro
Banque Chaix avis Financement & crédit pro
Caisse D’épargne avis Financement & crédit pro
Banque Populaire avis Financement & crédit pro
Société Générale avis Financement & crédit pro
Crédit Coopératif avis Financement & crédit pro
Crédit Maritime avis Financement & crédit pro
SOMUDIMEC avis Financement & crédit pro

Questions / réponses

Laisser un commentaire